Accueil Non classé NEST A/S porte plainte contre Raoul Breton

NEST A/S porte plainte contre Raoul Breton

0
0
163

Dernier rebondissement en date dans l’affaire de l’héritage Charles Trenet, la société danoise NEST A/S vient de porter plainte ces jours-ci contre la maison d’éditions Raoul Breton dirigée par le Président d’Honneur de la SACEM Gérard Davoust et appartenant à Charles Aznavour.

Pour comprendre pourquoi cette nouvelle action en justice vient d’être intenter dans l’histoire de la succession de Charles Trenet, voici quelques faits datés.

Succession charles trenet

Le grand Charles

Février 2001

Au décès de Charles Trenet, c’est son secrétaire particulier Georges El Assidi qui est désigné comme héritier unique. La famille Trenet porte plainte contre lui, affirmant que Georges El Assidi a obtenu le testament par la force et l’intimidation, mais elle sera déboutée par la justice française à 3 reprises.

2006

Georges El Assidi mène un train de vie luxueux et crée des dettes aussi bien dans le domaine privé que public. Pour gérer au mieux sa fortune, il fait appel à une société danoise, NEST A/S qui devra gérer son patrimoine et au passage, valoriser la mémoire de l’artiste défunt.

2007

Georges El Assidi porte plainte contre NEST A/S qu’il accuse d’escroquerie. Les deux dirigeants de NEST A/S, Maurice Khardine et Johan Schlüter sont condamnés. Les droits d’auteur qui rapportent chaque année à Georges El Assidi entre 500 000 et 800 000 euros sont mis sous séquestre. Une ordonnance du juge demande une expertise des comptes de la maison d’éditions Raoul Breton qui gère ces droits d’auteur, mais celle-ci s’y refuse.

10 avril 2015

Maurice Khardine est relaxé par la Cour d’Appel de Paris et les accusations de Georges El Assidi sont jugées calomnieuses.

Mai 2015

Maurice Khardine porte plainte contre la maison d’éditions Raoul Breton pour blanchiment d’argent en bande organisée. Il affirme détenir des preuves de ce qu’il avance, les ayant obtenues d’un enquêteur engagé par les soins de la société NEST A/S.

Ce dernier aurait découvert l’existence de comptes offshores à Jersey et à l’île Maurice. Maurice Khardine parle de plusieurs centaines de milliers d’euros détournés au profit de la maison Raoul Breton.

Cette dernière, en la personne de Gérard Davoust, réfute catégoriquement ces accusations et porte plainte à son tour contre NEST A/S.

Le Parquet de Paris a jugé bon d’ouvrir une information judiciaire sur cette affaire.

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par alternativeepistolaire
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Cabines infrarouges Physiotherm : sons et lumières

Les cabines infrarouges Physiotherm équipent aujourd’hui beaucoup de centres de soin…